L’explosion du bio incite des marques à présenter des produits comme « naturels » alors qu’ils ne le sont pas.

De nombreuses légendes urbaines flottent autour de certaines grandes marques de cosmétiques : elles nous font gober n’importe quoi. Certes, leurs produits sont très efficaces, sentent bon et moussent bien. Mais ils ne sont pas naturels.

Attention, cet article n’a pas vocation à critiquer le marketing et j’aimerais vous rappeler que la définition du marketing est : vendre le bon produit, à la bonne personne, au bon moment, au bon prix. Il n’y a aucun mal là dedans.

Je pense qu’il faut arrêter d’évoquer « the marketing » comme un outil diabolique et malhonnête. On fait tout le temps du marketing dans la vie sans le savoir : à une brocante quand vous voulez vous débarrasser de vos bibelots au bon prix, dans vos CV quand vous vous présentez sous votre meilleur angle pour décrocher un poste. Là où un gros problème éthique se pose, c’est quand le marketing est utilisé à des fins douteuses. Pire, quand c’est une tromperie pour le consommateur. Mais ce n’est pas le marketing qu’il faut blâmer dans ces cas là. Ce sont les marques qui jouent avec les limites de l’acceptable.

Aussi, j’écris cet article pour ne plus entendre que Lush et Yves Rocher sont des marques naturelles. Je ne dis pas que ce sont de mauvais produits, il y a des produits Lush que j’adore ! Je dis qu’ils ne sont pas vendus pour ce qu’ils sont vraiment. A savoir, des produits chimiques.

Petit guide anti greenwashing

Qu’est ce que le greenwashing ?

Greenwashing-beaute-naturel-bio
Le terme greenwashing est une contraction de brain washing (lavage de cerveau en anglais) et de green (vert en anglais).

En fait, le greenwashing c’est mettre en avant les propriétés naturelles et écologiques d’un produit, alors que le produit en lui-même n’est ni naturel, ni écolo, ni bio.

Pourquoi c’est mal ?

L’image verte de la marque : mensonge vendeur

Vous pensez acheter un produit sain (pour la planète et pour votre peau) mais vous ne payez rien d’autre qu’un produit conventionnel avec des produits chimiques, des colorants et aussi beaucoup de parfum.

Souvent, les marques jouent sur les messages visuels (packaging vert et photos de plantes) alors que leur nouveau produit n’est pas mieux que la formule de base. En plus cher … $$$

Greenwashing-beauté-naturel-bio

Ingrédients nocifs mais très courants

A retenir, il faut éviter les détergents sulfatés : ils font mousser les produits mais sont trop agressifs pour la peau. Ce type de détergent coûte peu aux marques, voici pourquoi ils sont largement utilisés en cosmétique de grande surface.

Pour information, vous retrouvez du sodium laureth sulfate ou sodium lauryl sulfate dans les shampoings de grande distribution … ainsi que dans le liquide vaisselle ! Donc autant économiser et se laver les cheveux avec le Mir Vaisselle non ?

Je trouve dommage de voir certaines personnes très emballées par leurs marques soit disant naturelles alors qu’une rapide analyse de la composition montre que la moitié des ingrédients sont chimiques/toxiques.

greenwashing-lush-the-body-shop

Ta tête quand tu lis qu’il faut arrêter de dépenser des fortunes chez Lush, en pharmacie et en grande surface.

Quelles marques font du greenwashing ?

Yves Rocher The Body Shop : faux semblants de naturel

Après des années à acheter les fameux gels douches Yves Rocher, j’ai fini par retourner le flacon pour découvrir une composition horrible. 

Ça sent bon les agrumes ? Ok mais pas une trace de fruit naturel, que des odeurs chimiques et des colorants.
Chez The Body Shop, c’est la même histoire. Ne vous laissez pas duper par des boutiques décorées avec du bois, des couleurs naturelles et un discours marketing axé sur le vert sans preuve.
Vous l’aurez compris : je conseille de fuir The Body Shop et Yves Rocher si vous cherchez du naturel. Mais en soit, je suis sûre que vous trouverez des produits qui vous correspondent dans ces marques aussi conventionnelles que Garnier, Dop, Le Petit Marseillais...

Greenwashing-beaute-naturel-bio

Lush : greenwashing comme deuxième nom

Lush est une marque qu’on a envie d’aimer. Toutes ces odeurs, toutes ces couleurs. Des vendeuses souvent très sympas qui t’offrent un petit lavage de mains à base de boule à paillettes. On y croit !
En jouant sur le côté « fait main » et vegan, Lush cultive le flou artistique.

Un premier point, les produits Lush ne sont pas bio. Le site Lush a développé un code couleur pour différencier les produits naturels des autres : j’ai trouvé plusieurs ingrédients qui ne me plaisent pas : parabens (cancérigènes), substances issues de la pétrochimie (chimiques), tensioactifs irritants, parfums et colorants. 

Bref beaucoup de bluff autour de cette marque qui a tout pour plaire.

Pourtant, en boutique le discours « naturel » est servi à toutes les sauces. Le rapport qualité/prix est donc ridicule car les prix élevés de la marque ne sont pas justifiés par le choix des ingrédients. 

Les marques de parapharmacies : Bioderma, La Roche Posay, Caudalie

Si vous deviez retenir une chose de cet article anti greenwashing ? Ce n’est pas parce que vous achetez un produit en pharmacie/parapharmacie qu’il est bon pour vous.

 Et ce n’est parce qu’il est hors de prix, qu’il est bon pour vous.

Les produits pour peaux « réactives » vendus en pharmacie sont-ils meilleurs, ou plus « sûrs » ?

C’est tellement triste à dire mais les marques comme Bioderma, La Roche Posay, Klorane, Nuxe (sauf gamme bio), qui s’adressent aux peaux sensibles ou atopiques sont des produits certes efficaces mais aux compositions chimiques.

Comment éviter le greenwashing ?

Slowcosmetique : la référence confiance sur le net

marques grandes surfaces greenwashing

Arrêtez d’acheter en grande surface. C’est un des conseils les plus simples si vous voulez éviter de devoir lire les compositions. Privilégiez les produits aux labels Bio achetés dans des boutiques bio ou en ligne.

Par exemple sur le site Slow Cosmetique, vous ne pourrez pas vous tromper car ils font la sélection pour vous.

 La mention Slow Cosmétique permet l’accès à de petites marques (souvent françaises) aux critères très strictes en terme de protection des animaux, compositions, éthique salariales etc.

Si vous cliquez sur ce lien, ils sauront que vous venez de ma part 🙂

Apprendre quelques ingrédients nocifs

Sinon, il va falloir vous y coller et repérer quelques produits nocifs.

UFC que choisir recommande de fuir devant : petrolatum, paraffinum liquidum, cera microcristallina, isohexadecane, tous dérivés de pétrole, X-siloxane, dimethicone, X-one, isopropyl-X, X-polymer, sodium laureth sulfate, tous SLS, butyl-, ethyl-, methyl-, PEG, PPG, BHT, EDTA, DMDM hydantoin, Phenoxyethanol, X-paraben, methylisothiazolinone, -benzophenone, parfum.

Personnellement, j’ai enregistré la liste dans mon téléphone et je le dégaine dès que j’ai un doute.

Aussi, découvrez le site de Rita Stiens est la bible des compositions cosmétiques. Vous pouvez analyser vous même la composition de tous vos produits grâce à son moteur de recherche.

« A base de … »

« A base d’extrait naturel de », ça ne veut rien dire. Merci.

Idem pour « A base d’extraits de [insérez plante bizarre ici] biologique ». Ne signifie pas que tout le produit est bio, mais qu’un seul ingrédient l’est.

Pour info, pour avoir un label bio, un produit doit avoir au moins 10% de ses ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Donc il y a bio et bio. 

Certaines marques comme Nuxe Bio dépassent à peine les 10%. Tandis que d’autres marques moins connues présentent des % beaucoup plus hauts comme oOlution (une de mes marques pour le visage préférées)

Achetez en pharmacie ne garantit rien

Méfiez vous des produits de parapharmacie et des marques très connues comme Avène, Garancia, Bioderma, La Roche Posay. Surtout dans les soins lavants ; si vous trouvez du sodium laureth sulfate ou lauryl sulfate, on en revient à se laver le visage avec du liquide vaisselle. A vous de décider si vous préférez l’efficacité coûte que coûte ou de la douceur en préservant votre capital beauté. Ne vous plaignez plus d’avoir la peau grasse si vous décapez votre peau avec de tels « soins » : elle va regraisser pour compenser le côté décapant.

Produit de coiffeurs

Pas de jaloux, les produits professionnels (produits de coiffeurs) sont bourrés de silicones et de sulfates. Les cheveux sont jolis sur le coup. Puis ternes et cassants au long terme car ils sont étouffés de produits chimiques. A fuir pour économiser plein d’argent. 

Vous pourrez enfin dire non au soin à 8 € chez le coiffeur. Ne me remerciez pas 😉 

Cela dit, je suis bien d’accord : ils sont très efficaces sur le coup. Mon point de vue étant de les garder pour des occasions vraiment spéciales. Un peu comme un brownie : ça te fait plaisir de temps en temps mais tu n’en manges pas tous les jours pour préserver ta santé.

Sans silicone, sulfates, etc

Ça se complique parfois car certaines marques ont compris que les consommatrices traquaient les produits chimiques. Ils ont donc changé les noms des composants pour qu’on ne les retrouve pas. Si vous êtes très méfiants, l’idée est d’éviter tous les produits non bio pour être tranquille en attendant de savoir décrypter les compositions tout seul.

Ma liste de marques de confiance

Et vous, quelles marques évitez vous maintenant ?

2 Comments on Le GreenWashing : c’est quoi & comment l’éviter ?

  1. johanna
    20 mai 2017 at 15 h 37 min (6 jours ago)

    Petite précision concernant Yves Rocher; malgré les nombreuses
    demandes de rendez vous des journalistes la marque s’est refusé à tout
    commentaire lors d’une émission présentée et diffusée par la chaine M6 ou justement son éthique
    et l’innocuité des produits étaient mises en cause.
    Sur ta liste il y a lieu de rajouter aussi la marque Biotherme

    Répondre
    • Jolie-coquille
      22 mai 2017 at 16 h 33 min (4 jours ago)

      Hello Johanna,

      C’est vraiment fou en terme de transparence qu’une marque ne réponde pas à de telles sollicitations… je suppose que ça nous donne une réponse sur leur « éthique ».
      Egalement, tu as raison pour Biotherme.

      Merci pour tes précisions,
      Léa du site beauté bio
      http://www.jolie-coquille.com

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *